Qu’est ce qu’un compteur de vélo ?

Navigation rapide dans l'article

Que signifie compteur kilométrique ?

Les compteurs kilométriques, souvent assimilés aux GPS pour vélo, sont des capteurs tout-en-un qui s’installent sur le guidon. Développés durant les années 90, ils sont maintenant dotés d’un grand écran qui est même parfois en couleur et mesurent les métriques nécessaires pour faire un rapport d’entraînement complet. Une fois mis en route, ils pourront afficher un itinéraire et vous renseigner en direct sur votre vitesse ainsi que la distance totale parcourue.

Comment fonctionnent-ils ?

Pour fournir des données aussi pertinentes, les compteurs kilométriques s’appuient sur différents capteurs, le principal étant bien sûr le GPS. Grâce à lui, le compteur peut déterminer votre position exacte, mais aussi votre vitesse, votre accélération et votre altitude. Si cette dernière métriques est assez importante, les GPS n’offrent toutefois pas toujours la précision nécessaire, c’est pourquoi certains compteurs sont également équipés de baromètre altimétrique, bien plus précis et fiables.

Il y a aussi l’accéléromètre, essentiel pour détecter les petites variations de vitesse et parfait pour affiner les mesures. Basé sur un fonctionnement simple, il mesure l’accélération grâce à un pendule microscopique qui oscille en fonction de la vitesse. C’est une technologie que l’on retrouve d’ailleurs dans de nombreux objets tels que les smartphones, les montres connectées et les trackers d’activité.

Vous souhaitez en apprendre plus ? Vous pouvez consulter notre article sur les meilleurs compteur kilométriques.

Les composants principaux

Il existe différents types de compteurs et chacun d’entre eux ont leurs petites spécifications. Cependant, certains composants restent toujours inchangés. On pense notamment à l’écran, une condition nécessaire pour considérer l’accessoir comme un compteur. Mais on retrouve déjà de nombreuses possibilitées, entres les écrans led couleur dernière génération et ceux qui se basent sur les cristaux liquides en noir et balnc, il y a tout un monde.

Les capteurs de vitesses existent sous plusieurs formes, mais celle que l’on retrouve partout, c’est l’accéléromètre, une technologie facile à installer et peu coûteuse. En fonction des marques et des modèles, on retrouve tout de même des grandes différences au niveau de la précision des mesures.  

Le GPS, déjà mentionné plus haut, n’est pas forcément présent. C’est un composant très puissant en termes d’analyse, mais il fait rapidement grimper les prix, de quoi repousser certains débutants.

Le reste des composants est propre à chaque modèle, certains sont capables d’établir une connexion vers d’autres capteurs comme les capteurs de puissance ou les cardiofréquencemètre en tout genre via l’ANT+, d’autres proposent des cartes topographiques en couleurs : il en existe pour tous les types de cyclistes.

compteur velo coucher soleil

Les métriques analysées

Si les compteurs kilométriques sont très performants pendant l’effort, ils le sont encore plus après l’entraînement, lors de l’analyse. Toujours livrés avec une application, ils affichent des courbes et des graphiques pertinents pour vous permettre de faire un rapport d’entraînement en un coup d’œil. On retrouve toujours certains immanquables, comme :

  • la vitesse moyenne
  • les différents pics de vitesse
  • le dénivelé
  • la distance parcourue.

Mais ce n’est pas tout, car les capteurs modernes sont également capables de vous renseigner sur des métriques plus spécifiques. Ils sont capables d’estimer votre puissance mécanique ainsi que l’intensité de vos efforts. Un bon point de départ pour les sportifs occasionnels mais malheureusement trop limité pour les pros qui préfèreront souvent s’équiper de capteurs de puissance ou de cardiofréquencemètres.

Pour faire un suivi de base et tracker vos progrès, ces métriques ne sont évidemment pas nécessaires, concentrez vous simplement sur les chronos. Si vous souhaitez améliorer votre endurance, il n’y a pas de technique secrète, roulez le plus longtemps possible. De même, si c’est votre puissance que vous cherchez à améliorer, travaillez de manière intense et concentrez vous sur votre temps pour une distance donnée.

A qui sont-ils destinés ?

Il existe plusieurs types de capteurs et chacun d’eux conviendra mieux à un certain type de sportifs. Si vous êtes débutants, inutile de se diriger directement vers un capteur haut de gamme doté d’une fantastique précision : un modèle qui se contente de mesurer la distance et la vitesse suffira amplement. Si vous êtes un cycliste occasionnel et que vous cherchez un capteur qui vous informe sur les métriques nécessaires pour analyser vos randonnées, alors les modèles comportant un GPS sont tout indiqués.

Finalement, si vous êtes un sportif aguerri et que vous avez besoin de chiffres précis afin de détecter et de corriger les petites erreurs qui vous empêchent de progresser, vous trouverez votre bonheur avec un compteur haut de gamme tout-en-un doté de guidage sur carte topographique et capable d’une précision excellente.

La seule exception, c’est les pratiquants de triathlon, pour qui une montre connectée multisports est un choix bien plus cohérent, puisqu’ils pourront mener conjointement l’analyse du vélo, de la natation et de la course à pied avec un seul appareil.

Compteur vs montre connectée, quels avantages ?

Les montres et les compteurs GPS sont souvent comparés et la plupart des sportifs ont un avis très très tranché. Pourtant, ces deux accessoires ne sont pas vraiment sur le même plan. Si les compteurs sont axés sur la performance et la facilité d’utilisation pendant l’effort, les montres sont réputées pour faire un suivi constant pendant la journée. 

Tout dépend alors de vos objectifs. Si vous souhaitez progresser rapidement, faire un suivi efficace et que vous ne pratiquez que du cyclisme, le compteur kilométrique est tout indiqué, si au contraire, vous souhaitez mieux comprendre votre métabolisme, que votre état de santé général vous intéresse et que vous cherchez un accessoir plus polyvalent, les montres connectés vous conviendront à la perfection.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre comparatif des meilleures montres connectées pour le vélo.


Questions fréquentes 

Quel type de compteur pour le VTT ?

Pour suivre efficacement vos performances lors d’une sortie en VTT, l’idéal serait de s’équiper d’un compteur kilométrique GPS avec un baromètre altimétrique. Le VTT étant un sport qui peut se révéler assez extrême, veillez à ce que ce capteur soit solide et qu’il résiste bien aux chocs. Ne négligez pas non plus le système qui l’accroche sur le guidon, ne prenez pas un modèle trop simple, une différence de 10 euros peut parfois faire une grande différence.

Comment installer un compteur vélo ?

Pour installer un compteur GPS, rien de plus simple. Il suffit d’installer le support sur votre guidon et d’y fixer le compteur. Pour cela, il faudra probablement le visser sur la guidon, le plus simple est de suivre le mode d’emploi fourni avec le support.

Evidemment, s’ils sont souvent livrés avec le compteur, ce n’est pas toujours le cas. De plus, ils ne sont pas toujours adaptés à l’intensité de vos entraînements, n’hésitez donc pas à choisir un support de meilleure qualité, quitte à payer quelques euros de plus.

Cherchez-vous quelque chose de particulier ?

Navigation rapide dans l'article

Recevez des infos inédites chaque mois !

Incrivez vous à notre newsletter et profitez de nos conseils et de nos bons plans

Echangez avec nous !

Une question, un problème, une proposition ? N’hésitez pas à nous contacter ! Nous prendront un grand plaisir à vous répondre.

La meilleur newsletter du sport connecté !

Inscrivez-vous ajoud'hui et recevez des conseils et des infos inédites tous les mois.